L'abolition de l'esclavage (page sonore)

LE CHANT DES ESCLAVES - NABUCCO

 

L'esclave est un travailleur non libre et non rémunéré qui est juridiquement la propriété de quelqu'un et donc négociable (vente, achat, location) au même titre qu'un objet ou qu'un animal domestique.

Le commerce des esclaves existait depuis la "nuit des temps", c'est au VIème siècle avant JC que la demande est forte et que se développe un circuit commercial de grande envergure vers la Grèce, Carthage (Tunisie) au nom du grand Empire Romain.

A Rome, les esclaves se sont révoltés plusieurs fois, en suivant notamment Spartacus, le célèbre gladiateur qui fût tué avec ses compagnons lors de la troisième guerre servile (73 à 71 avant JC)

Spartacus - Musée du Louvre

C'est en 1594 qu'apparait la première expédition négrière en France et, en 1674, sous l'influence de Madame de Maintenon (originaire de Martinique), Louis XIV met en place le commerce triangulaire (France, Afrique, Antilles) pour transporter une main d'oeuvre servile dans les plantations de cannes à sucre.

 

 

 

 

(dessin extrait d'un article de Wikipédia) 

En 1684, Louis XIV promulgue le "code noir" qui est basé sur le fait que l'esclave noir n'a aucun statut juridique et qu'il peut être soit vendu, soit transmis en héritage.

Sous la Régence, le duc d'Orléans autorise tous les principaux ports français à exercer librement le commerce des nègres. C'est ainsi que Nantes devient le premier port négrier de France, mais 17 ports on participé à plus de 3 300 expéditions négrières. C'est au XVIIIème siècle que la traite atteint son appogée en France.

           

coupe d'un bateau négrier

Les esclaves sont transportés dans des conditions lamentables et ce n'est pas sans raison que beaucoup meurent pendant les voyages : promiscuité, chaleur, peur. Nombreux sont ceux qui seront jetés à la mer parce qu'ils sont malades.

 

                

 

Au siècle des lumières, les premiers philosophes remettent en cause l'esclavage et notamment Montesquieu et Voltaire. En 1789, la déclaration des Droits de l'Homme reprend l'abolition de l'esclavage mais cela n'a aucune conséquence aux Antilles et malgré l'intervention de l'Abbé Grégoire "parce qu'il vous faut du café, du sucre, du rhum, indignes mortels, mangez plutôt de l'herbe et soyez justes !", l'Assemblée constituante de 1791 confirme l'esclavage dans les colonies et en 1793, la Convention refuse d'abolir l'esclavage.

 

 

 

Abbé Grégoire.

 

L'action de la "Société des Amis des Noirs" permettra à la Convention d'abolir l'esclavage dans les colonies en 1794 sauf l'île de la Réunion, l'ïle Maurice et la Martinique encore occupée par les Anglais. C'est en 1802 que la Martinique sera rendue à la France et Napoléon, poussé par Joséphine (originaire de Martinique) rétablit l'esclavage et la traite, il envoie des forces expéditionnaires en Guadeloupe et à Saint-Domingue pour mater les rébélions. Mais les révoltés de Saint-Domingue sont victorieux et proclament l'indépendance de la première République noire qui prend le nom d'Haïti en 1804.

Toussaint Louverture

En mars 1815, à son retour de l'île d'Elbe, Napoléon s'alligne sur les décisions du congré de Vienne et abolit enfin l'esclavage mais jusqu'à la fin de la Restauration, les nouvelles dispositions ne seront pas appliquées. Il faut attendre les journées révolutionnaires des 22 au 24 février 1848 pour voir l'abdication du Roi Louis Philippe  et la formation du gouvernement provisoire de la République pour voir proclamer que "nulle terre française ne peut accueillir d'esclaves". Victor Schoelcher est nommé "sous-secrétaire d'Etat chargé spécialement des colonies et des mesures relatives à l'abolition de l'esclavage". C'est le 4 novembre 1848 que l'abolition de l'esclavage sera inscrite dans la Constitution.

Le 10 mai 2001, le Sénat adopte la loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité. La date du 10 mai est retenue comme étant celle de la commémoration métropolitaine de l'abolition de l'esclavage.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×